Comment la Scientologie peut-elle m'aider...?
Accueil Sites concernant la Scientologie Livres de Scientologie Test de Personnalité Plus d'informations

RELATIONS HUMAINES

LES BUTS DANS LA VIE

LA FAMILLE

ENFANTS

CARRIÈRE

LES BUTS DE LA VIE

LA DÉPENDANCE AUX DROGUES

L’AMOUR PROPRE

INTÉGRITÉ

COMMUNICATION

PROBLÈME D’ÉTUDE

CONFLITS

SOLUTIONS

LES ÉMOTIONS INDÉSIRABLES

LE STRESS, LES TRAUMATISMES

LE NÉGATIVISME


Le Manuel de Scientologie - Cours gratuits en ligne

Comment la Scientologie peut-elle m'aider...?


    Comment la
Scientologie
    peut-elle
         m'aider...?


Comment atténuer la menace

Les gens recherchent un environnement moins menaçant, ou au moins un moyen de mieux supporter l’environnement dans lequel ils vivent.

Le concept de l’environnement dangereux pourra être compris par l’individu, même s’il lui est présenté sommairement. L’idée même qu’il considère l’environnement comme étant dangereux et submergeant, et qu’il ne sait pas exactement d’où provient ce danger ou cette force, représente à elle seule, une énorme dose de savoir.

Battant constamment en retraite devant un environnement extrêmement menaçant qui pourrait le submerger à tout moment, incapable d’acquérir une plus grande endurance ou la puissance nécessaire pour maîtriser cet environnement menaçant — c’est là toute sa vie.

Le niveau de santé physique, le niveau de santé d’esprit, le niveau d’activité et le niveau d’ambition de l’individu sont tous déterminés par l’idée qu’il se fait lui-même du degré de danger que présente l’environnement.

Il existe réellement des zones dangereuses dans l’environnement, mais il y a aussi des zones que l’on a fait paraître plus dangereuses qu’elles ne le sont en réalité.

Par conséquent, si l’on amène une personne sur les lieux en question de cet environnement et qu’on les lui fait inspecter, elle pourra voir par elle-même que l’environnement n’est pas aussi dangereux qu’on le lui avait fait paraître. Ainsi, avec plus de confiance en son aptitude à résoudre au moins ces secteurs-là de son environnement, verra-t-elle son niveau de santé physique, de bien-être, de santé d’esprit et d’activité augmenter.

Il existe un certain nombre de procédés simples qui peuvent aider une personne à mieux maîtriser son environnement. La question principale de toutes ces techniques est : « Quelle partie de l’environnement n’est pas menaçante ? » Si quelqu’un peut l’amener à différencier les choses et à découvrir que certaines parties de son environnement ne sont pas menaçantes, il y gagnera énormément.

À quoi l’individu s’attend-il à ce niveau ? Ce peut être à quelque chose d’aussi minime que de ne plus être épouvanté lorsqu’on sonne à sa porte. Cela semble n’être qu’une légère amélioration, mais en fait cela serait très réel pour lui.

Il se peut simplement qu’il désire ne plus avoir ce sentiment angoissant lorsqu’il se réveille le matin, que quelque chose d’horrible va lui arriver s’il se lève, et peut-être ne s’attend-il même pas à ce que ce sentiment disparaisse complètement, mais il espère qu’il va diminuer.

Cela serait pour lui de réels progrès, et il en serait très heureux. Ce qui est intéressant, c’est que dans la plupart des cas, les résultats qu’il en retirera dépasseront de loin ce qu’il en attendait.

Voici les procédés que vous pouvez utiliser pour obtenir ces résultats : 

1. Trouver quelque chose qui ne constitue pas une menace.

Lorsqu’une personne est trop bouleversée ou confuse, on peut lui faire regarder son environnement et trouver quelque chose qui ne soit pas en train de la menacer. Ce procédé doit être poursuivi jusqu’à ce que la personne soit très heureuse ou soulagée, et qu’elle ait une prise de conscience à propos d’elle-même, de l’environnement, ou de la vie en général.

Une personne peut aussi utiliser cette technique directement sur elle- même. Elle peut, par exemple, se trouver à son bureau et être très préoccupée par quelque chose. Elle peut être assise à son bureau avec sa pile de papiers qui ne fait qu’augmenter. Elle a l’impression d’être au milieu d’un tourbillon, et se sent complètement submergée. Cette personne devrait alors être capable de regarder les papiers qui se trouvent sur son bureau (la source de la menace) et trouver à propos de ces papiers quelque chose qui ne soit pas une menace. Cette découverte contrebalancera la menace.

2. Ne pas lire les journaux.

Ceci est très simple. Dites à la personne : « Ne lisez pas les journaux pendant deux semaines. Voyez si vous ne vous sentez pas mieux. »

Si elle ne lit pas les journaux pendant deux semaines elle se sentira mieux, bien évidemment.

Puis dites-lui : « Maintenant lisez à nouveau les journaux pendant une semaine. À la fin de cette semaine vous vous sentirez moins bien. Décidez alors si vous devez ou non accorder une quelconque attention aux journaux. »

Ceci peut être proposé à la personne comme une simple expérience. Il ne s’agit même pas d’une expérience coûteuse ; en fait, cela revient moins cher de ne pas acheter les journaux que de les acheter.

Il s’agit d’une action simple mais très efficace, qui peut changer sensiblement le point de vue de quelqu’un sur la vie.

3. Faire une promenade

Il existe une autre façon d’amener quelqu’un à regarder son environnement et à découvrir qu’il n’est pas aussi menaçant que cela : c’est une technique appelée « faire une promenade ». Lorsqu’une personne se sent mal, faites-lui faire une promenade et regarder les choses pendant qu’elle marche.

Le but consiste ici à faire en sorte que l’individu inspecte son environnement et y trouve un petit peu plus de sécurité. Tout ce que l’on demande à la personne est de regarder, et de découvrir si l’environnement est aussi menaçant qu’il le paraît.

« Faites une promenade et regardez les choses autour de vous » est le conseil le plus inoffensif que vous puissiez donner à quelqu’un, et il produira certainement un résultat si la personne l’exécute. C’est très efficace.

4. Trouver quelque chose qui ne vous soit pas hostile.

Il y a des gens qui ont l’impression que tout le monde leur est hostile.

Pour une telle personne, il existe une autre technique qui apaisera ses craintes.

On peut lui poser différents types de questions, selon la situation. En voici quelques exemples : 

« Trouvez quelque chose que les gens font ou disent ici et qui ne vous soit pas hostile. »

« Y a-t-il une personne dans l’entreprise où vous travaillez qui ne vous soit pas activement hostile ? »

« Est-ce que quelque chose a été dit aujourd’hui qui ne vous était pas directement et immédiatement hostile ? »

Posez à la personne l’une des questions ci-dessus (ou une question similaire, exprimée d’une manière plus appropriée à la situation de la personne). Vous pouvez, par exemple, lui demander : « Y a-t-il une personne dans l’entreprise où vous travaillez qui ne vous soit pas activement hostile ? »

Continuez à poser cette question jusqu’à ce que la personne se sente mieux, soit plus heureuse, et qu’elle ait une prise de conscience sur elle-même, l’environnement ou la vie en général.

5. Comment surmonter une perte.

Pour un jeune homme qui vient juste de perdre sa petite amie ou une femme qui a perdu son mari, la grande tristesse et la perte qu’ils ressentent semblent se transmettre à tout ce qui les entoure. En fait, la totalité de leur environnement leur « parlera » de l’amour perdu. Pendant un certain temps, ils ne pourront plus regarder autour d’eux sans que cela leur rappelle cette personne.

Lorsqu’une personne a concentré toute son attention exclusivement sur un individu, il peut quelquefois être extrêmement difficile de ne pas tout associer à cet individu. La solution consiste alors à trouver quelque chose qui ne lui rappelle pas la personne qu’elle a perdue. Pour cela, il se peut qu’on ait à chercher longtemps.

Voici comment se remettre d’un chagrin d’amour. La situation est en fait assez simple : l’individu a identifié la totalité de l’environnement avec son chagrin. En dirigeant son attention sur des parties de l’environnement qui ne sont pas connectées à son chagrin et en lui faisant trouver dans l’environnement des objets qui ne lui rappellent pas fortement la personne, on obtient une différentiation là où existait précédemment une identification. Et là où il y a différentiation, l’intelligence et le jugement peuvent revenir.

Procédez comme suit : 

Dites à la personne que vous allez l’aider. Dites-lui : « Trouvez quelque chose qui ne vous rappelle pas (nom de la personne qu’elle a perdue). »

Répétez le commandement, et faites-lui trouver quelque chose d’autre qui ne lui rappelle pas la personne perdue, jusqu’à ce qu’elle ait une prise de conscience et qu’elle se sente mieux à propos de la situation.

Cette procédure simple peut aider une personne à se remettre de son amour perdu et à recommencer à vivre.

6. Organiser sa vie.

En amenant un individu à planifier une vie dans laquelle il pourrait vivre calmement et sans être menacé, la vie qu’il mène devient moins menaçante.

Prenons par exemple, le pauvre gars qui suit toujours la même routine : il doit garder son travail même s’il n’est pas assez payé et s’il n’y a aucune possibilité d’avancement, car s’il le perd, il pense qu’il ne parviendra pas à en obtenir un autre ou qu’il ne sera pas capable de survivre. Cet homme se trouve dans une petite boîte qu’il a fabriquée lui-même, et il trouve cet environnement très hostile.

Faites-lui projeter une vie qui ne serait pas aussi menaçante et quelque fantaisistes ou utopiques que paraissent ses plans, il pourra continuer son travail, sera beaucoup plus heureux et se sentira bien plus calme.

7. Se détacher de ce qui cause du souci.

Il existe une autre action qui consiste simplement à amener la personne à arrêter de faire ce qui lui cause de la peine ou d’être en contact avec les gens qui la contrarient.

On pourrait dire :  « Mettez de côté quelques-unes des choses de votre vie qui vous contrarient. »

« Qui vous fait de la peine ? Eh bien, ne lui parlez plus pendant un certain temps. »

« Quelles sont les activités après lesquelles vous vous sentez moins bien qu’avant ? Eh bien, ne les faites plus pendant un certain temps. »

« Quelles sont les choses dans votre environnement qui ne présentent pas vraiment une menace pour vous ? Très bien, avez-vous ces choses à votre portée ? Excellent. Rapprochez-vous de ces éléments. Accordez-leur plus d’attention. »

La personne en tirera plus de bienfaits que vous ne pouvez l’imaginer.

Comment atténuer la menace
Un chagrin d’amour peut mettre une personne
dans un état d’esprit dans lequel tous les
éléments de l’environnement lui
rapelle sa perte.

Comment atténuer la menace
Mais on peut aider la personne à s’en
remettre. Si elle peut trouver dans son
environnement quelque chose qui ne lui
rapelle pas son amour perdu...

Comment atténuer la menace
...Son attention se libéra, ce qui lui permettra de
se sentir mieux.


L’Environnement dangereux
Les Marchands de Chaos
Comment atténuer la menace
Lectures et études complémentaires


| Précédent | Sommaire | Suite |


Comment la Scientologie peut-elle m'aider...? Sites concernant la Scientologie Livres de Scientologie Test de Personnalité Plus sur la Scientologie


| Glossaire de termes de Scientologie | Librairie | Home |
| Cours Gratuits en Ligne | Les Services d’introduction |
| Sites concernant la Scientologie | Plus sur la Scientologie |

© 1996-2011 Église de Scientologie Internationale. Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques de fabrique et les marques de service de la Scientologie