Accueil Sites concernant la Scientologie Livres de Scientologie Test de Personnalité Plus d'informations

RELATIONS HUMAINES

LES BUTS DANS LA VIE

LA FAMILLE

ENFANTS

CARRIÈRE

LES BUTS DE LA VIE

LA DÉPENDANCE AUX DROGUES

L’AMOUR PROPRE

INTÉGRITÉ

COMMUNICATION

PROBLÈME D’ÉTUDE

CONFLITS

SOLUTIONS

LES ÉMOTIONS INDÉSIRABLES

LE STRESS, LES TRAUMATISMES

LE NÉGATIVISME


Le Manuel de Scientologie - Cours gratuits en ligne

Comment la Scientologie peut-elle m'aider...?


    Comment la
Scientologie
    peut-elle
         m'aider...?


Observer l’évident


L’Échelle des tons est un outil extrêmement utile pour prédire les traits de personnalité et les comportements d’une personne. Néanmoins, pour pouvoir le faire bien, vous devez être capable de reconnaître en un coup d’œil la position d’une personne sur l’Échelle des tons.

Dans certaines circonstances, dans le cas de tons aigus, il est très facile d’appliquer l’Échelle des tons : « Jean était très 1,5 hier soir. » Effectivement, il est devenu rouge comme une tomate et vous a jeté un livre à la tête. Facile. Marie éclate en sanglots et attrape un Kleenex, elle a du chagrin. Ce n’est pas sorcier. Mais que dire du ton chronique de la personne ? Celui-ci peut être dissimulé par la fine couche de vernis qui résulte des bonnes manières et autres attitudes sociales apprises ; on appelle cela un ton social. Il ne s’agit en fait ni d’un ton chronique ni d’un ton passager, mais cela reflète plutôt la façon dont la personne a été élevée et les manières qu’elle a choisi d’adopter pour se présenter aux autres. Dans quelle mesure percevez-vous ces choses et en êtes-vous certain ? Prenez el exemple d’une personne que vous connaissez bien. Quel est exactement son ton chronique ?

Nous avons le mot « obnose » (obnosis en anglais) qui a été créé à partir de l’expression « observer l’évident » (observing the obvious en anglais). L’art d’observer ce qui est évident est un art que notre société contemporaine s’efforce résolument de négliger. Dommage. C’est la seule façon d’arriver jamais à voir quelque chose : en observant l’évident. Vous regardez l’« is-ness » (de is « est » et -ness « condition », une condition d’existence) de quelque chose, ce qui est réellement là. Heureusement pour nous, l’aptitude à « obnoser » n’est nullement « innée » ou mystique. Mais elle est enseignée comme une chose mystique par d’autres en dehors de la Scientologie.

Comment apprendre à quelqu’un à voir ce qui est là ? Eh bien, vous lui présentez quelque chose à regarder et vous lui demandez de vous dire ce qu’il voit. Cet exercice peut se pratiquer individuellement ou en groupe, comme en classe, par exemple. On choisit simplement une personne ou un objet et on observe ce qui est là. Dans une salle de classe par exemple, on demande à un étudiant de venir devant tout le monde et on dit aux autres étudiants de le regarder. Un instructeur se tient à ses côtés et demande aux étudiants : 

« Que voyez-vous ? »

Les premières réponses donnent généralement quelque chose du genre : 

« Eh bien, je vois qu’il a acquis beaucoup d’expérience.

- Ah oui ? Peux-tu réellement voir l’expérience qu’il a acquise ? Qu’est-ce que tu vois là ?

- Eh bien, je peux dire d’après les rides qu’il a autour des yeux et de la bouche qu’il a acquis beaucoup d’expérience.

- Bon, mais que vois-tu au juste ?

- Oh, je vois ce que vous voulez dire. Je vois des rides autour de ses yeux et de sa bouche.

- Très bien ! »

L’instructeur n’accepte rien qui ne soit pas clairement visible.

Un étudiant commence à comprendre et dit : « Eh bien, je peux réellement voir qu’il a des oreilles.

- Très bien, mais de là où tu es assis, est-ce que tu peux voir en ce moment même ses deux oreilles ?

- Euh, non.

- D’accord. Qu’est-ce que tu vois ?

- Je vois qu’il a une oreille gauche.

- Bien ! »

Aucune conjecture, aucune présomption n’est acceptée. Par exemple : « Il se tient bien.

- Il se tient bien par rapport à quoi ?

- Eh bien, il se tient plus droit que la plupart des gens que j’ai vus.

- Ces gens sont-ils ici en ce moment ?

- Euh, non. Mais j’ai des souvenirs de ces gens.

- Allons, allons ; par rapport à quoi se tient-il droit, par rapport à quoi que tu puisses voir en ce moment même ?

- Eh bien, il se tient plus droit que vous. Vous êtes un peu voûté.

- En ce moment même ?

- Oui.

- Très bien. »

Le but de ce type d’exercice est d’amener un étudiant à pouvoir regarder une personne ou un objet et voir exactement ce qui est là. Pas déduire ce qui pourrait être là d’après ce qu’il voit. Simplement ce qui est là, clairement visible à l’œil. C’est simple comme bonjour.

Vous pouvez avoir une bonne idée du ton chronique de quelqu’un en observant ce que cette personne fait avec ses yeux. Au niveau de l’apathie, elle aura l’air de regarder fixement pendant des minutes ou même indéfiniment un objet quelconque. Sauf qu’elle ne le voit pas. Elle n’a pas du tout conscience de l’objet. Si vous laissiez tomber un sac sur sa tête, ses yeux continueraient sans doute à regarder au même endroit.

Plus haut, à « chagrin », la personne a vraiment un regard « atterré ». La personne chroniquement plongée dans le chagrin a tendance à garder les yeux au sol la plupart du temps. Aux niveaux inférieurs de la zone du chagrin, son attention sera passablement figée, comme dans l’apathie. Plus haut, aux abords de la zone de « peur », le regard de la personne part un peu dans tous les sens, mais reste dirigé vers le bas.

Au niveau de la peur proprement dite, la caractéristique qui saute aux yeux est que la personne est incapable de vous regarder. Les gens sont trop dangereux à regarder en face. Elle est soi-disant en train de vous parler, mais elle regarde sur votre gauche. Puis elle jette un bref coup d’œil à vos pieds, puis regarde au-dessus de votre tête (vous avez l’impression qu’un avion est en train de vous passer au-dessus de la tête) ; et maintenant elle regarde derrière elle par-dessus son épaule. Clic, clac, clic clac. Bref, elle regarde partout sauf vous.

Comment la Scientologie peut-elle m'aider...? Comment la Scientologie peut-elle m'aider...?

Ce qu’une personne fait avec ses yeux peut vous aider...


Comment la Scientologie peut-elle m'aider...? Comment la Scientologie peut-elle m'aider...?
...à repérer sa position sur l’Échelle des tons.


Comment la Scientologie peut-elle m'aider...?

Ensuite, aux niveaux inférieurs de la colère, elle détournera son regard de vous délibérément. Elle détourne le regard ; c’est une rupture de communication ostensible. Un peu plus haut, elle vous regardera droit dans les yeux, mais de façon désagréable. Elle vous cherche, vous êtes sa cible.

Puis, à « ennui », ses yeux se promènent à nouveau, mais pas de façon frénétique, comme à peur. Aussi, elle n’évite pas particulièrement votre regard. Elle vous inclut parmi les choses qu’elle regarde.

Après avoir étudié des données de ce genre et avoir acquis quelque aptitude dans l’obnose des gens, les gens qui font l’exercice peuvent aller dans la rue parler à des étrangers pour les situer sur l’Échelle des tons. Pour les aider à aborder les gens, on leur fournit d’habitude une série de questions à poser à chaque personne, ainsi qu’un sous-main portatif pour noter les réponses, prendre des notes, etc. La vraie raison pour laquelle ils s’adressent aux gens est qu’ils doivent les situer sur l’Échelle des tons, ton chronique et ton social. On leur donne des questions destinées à produire des retards dans les réponses et à briser les habitudes sociales et les réponses stéréotypées des gens, afin de faire ressortir leur ton chronique.

Voici quelques exemples de questions utilisées pour cet exercice : « Quelle est la chose la plus évidente chez moi ? », « Quand vous êtes-vous fait couper les cheveux pour la dernière fois ? », « Pensez-vous que les gens travaillent autant qu’il y a cinquante ans ? »

Au début, les gens qui font cela se contentent de repérer le ton de la personne qu’ils interrogent, et ce faisant, il leur arrive toutes sortes d’aventures ! Plus tard, lorsqu’ils sont plus à l’aise avec le fait d’aborder des inconnus et de les questionner, on ajoute les instructions suivantes : « Interrogez au moins quinze personnes. Avec les cinq premières, adoptez leur niveau de ton dès que vous l’aurez repéré. Avec les cinq suivantes, adoptez un ton plus bas que leur ton chronique et observez ce qui se produit. Avec les cinq dernières, adoptez un ton plus élevé que le leur. »

Que retire-t-on de ces exercices ? Tout d’abord, l’envie de communiquer avec n’importe qui. Au début, il se peut que les personnes qui font ces exercices se montrent extrêmement sélectives quant aux gens qu’elles abordent. Uniquement des vieilles dames. Pas de gens en colère. Seulement des gens à l’apparence soignée. Au bout du compte, ils finissent par aborder le premier venu, même s’il ressemble à un lépreux ou est armé jusqu’aux dents. Leur confrontation des gens (aptitude à leur faire face) s’est énormément améliorée, et les gens sont simplement des interlocuteurs potentiels. Ils ne rechignent plus et n’hésitent plus à faire ce qu’il faut pour repérer les gens sur l’Échelle des tons.

De plus, ils deviennent extrêmement doués et agiles dans leur capacité à adopter à volonté divers tons de l’échelle et à les faire passer de façon convaincante, ce qui est très utile dans nombre de situations, et très amusant à faire.

Être capable de reconnaître le niveau de ton d’une personne en un coup d’œil est une aptitude qui peut vous apporter d’énormes avantages dans vos rapports avec les autres. C’est un talent qui vaut bien le temps et l’effort qu’on peut investir pour l’acquérir.


L’Échelle des tons émotionnels
L’Échelle des tons complète
Les Caractéristiques de l’échelle des tons
Observer l’évident
Lectures et études complémentaires


| Précédent | Sommaire | Suite |


Comment la Scientologie peut-elle m'aider...? Sites concernant la Scientologie Livres de Scientologie Test de Personnalité Plus sur la Scientologie


| Glossaire de termes de Scientologie | Librairie | Home |
| Cours Gratuits en Ligne | Les Services d’introduction |
| Sites concernant la Scientologie | Plus sur la Scientologie |

© 1996-2011 Église de Scientologie Internationale. Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques de fabrique et les marques de service de la Scientologie