Accueil Sites concernant la Scientologie Livres de Scientologie Test de Personnalité Plus d'informations

RELATIONS HUMAINES

LES BUTS DANS LA VIE

LA FAMILLE

ENFANTS

CARRIÈRE

LES BUTS DE LA VIE

LA DÉPENDANCE AUX DROGUES

L’AMOUR PROPRE

INTÉGRITÉ

COMMUNICATION

PROBLÈME D’ÉTUDE

CONFLITS

SOLUTIONS

LES ÉMOTIONS INDÉSIRABLES

LE STRESS, LES TRAUMATISMES

LE NÉGATIVISME


Le Manuel de Scientologie - Cours gratuits en ligne

Comment la Scientologie peut-elle m'aider...?


    Comment la
Scientologie
    peut-elle
         m'aider...?


Codes Moraux


Dans toutes les activités comportant une interaction entre personnes, il se développe des codes moraux. Ceci est vrai pour n’importe quel groupe de n’importe quelle taille, qu’il s’agisse d’une famille, d’une équipe, d’une entreprise, d’une nation ou d’une race.

Mais qu’est-ce au juste qu’un code moral ? C’est une série d’accords auxquels la personne a souscrit pour garantir la survie d’un groupe.

Prenons l’exemple de la Constitution des États-Unis. C’était un accord passé entre les treize États d’origine, sur la manière dont ils allaient mener leurs affaires. Chaque point de cette constitution qui a été violé a engendré par la suite un problème majeur pour le pays, y compris à l’heure actuelle. Tout d’abord, cette constitution disait qu’il ne devait pas y avoir d’impôt sur le revenu. Puis cet accord a été violé. Ensuite ils ont modifié un autre point, puis un autre, et encore un autre. À chaque fois, cela a causé des problèmes.

Pourquoi ont-ils des problèmes ? Parce qu’il n’y a pas d’autres accords que l’accord fondamental.

Les hommes ont appris que lorsqu’ils se mettaient d’accord sur des codes de conduite ou sur ce qui était correct, ils survivaient et lorsqu’ils ne le faisaient pas, ils ne survivaient pas. C’est pourquoi lorsque des individus s’associent, ils écrivent toujours une longue série d’accords portant sur ce qui est moral (autrement dit ce qui contribue à la survie) et ce qui est immoral (ce qui nuit à la survie).

D’après ces définitions, la morale consiste en ces choses qui sont considérées, à un moment donné, comme des critères de survie. Une action de survie est une action morale. Et les choses qui sont considérées comme immorales sont celles qui nuisent à la survie.

Lorsqu’une ou plusieurs personnes ont passé un accord mutuel, elles agissent ensemble. C’est ce que nous appelons la coaction. Danser avec quelqu’un est une coaction ; se battre avec quelqu’un est une coaction ; travailler au sein d’une organisation est une coaction.

Dans la marine, il est connu que l’équipage d’un navire ne vaut rien jusqu’à ce que ses membres n’aient bravé un danger terrible ou ne se soient battus côte à côte. Vous avez un navire qui fait route avec un nouvel équipage et bien que les hommes soient formés à accomplir leurs fonctions, rien ne marche : il semble que le ravitaillement n’arrive jamais à bord, que le mazout n’arrive jamais jusqu’aux moteurs ; rien ne se passe hormis la confusion. Puis un jour, le navire se trouve au cœur d’une violente tempête, la mer est énorme et déchaînée, et tous les membres de l’équipage s’unissent pour écoper la salle des machines et faire en sorte que les hélices continuent à tourner. D’une manière ou d’une autre, ils sauvent le navire et l’orage finit par se calmer. Et étrangement, c’est à présent un vrai navire.

Qu’il s’agisse de l’association de deux hommes en un partenariat ou de la formation d’une nation à la suite de la conquête d’un territoire appartenant précédemment à une autre race, les membres du groupe — peu importe sa taille — passeront certains accords. La longévité de l’accord n’est pas non plus déterminante : il peut s’agir d’un accord pour un jour, un mois ou pour les cinq cents ans à venir.

Les gens, donc, au moment où ils forment un groupe, passent une série d’accords au sujet de ce qui est bien et de ce qui est mal, de ce qui est moral et de ce qui est immoral, de ce qui favorise la survie du groupe et de ce qui y nuit. C’est cela qui est créé. Et c’est aussi cela qui est ensuite désintégré par des transgressions (violations d’accords ou de lois). Ces transgressions, qui même gardées secrètes n’en restent pas moins des transgressions, et que chaque membre du groupe commet, finissent par provoquer la désintégration du groupe.

En Scientologie, la nature de ces transgressions et de leurs effets a été examinée en détail. Le mécanisme à l’œuvre ici se compose de deux parties.

Les actes nuisibles ou transgressions du code moral du groupe sont appelés overts (prononcé o-veur-t). Quand une personne agit d’une façon qui est contraire au code moral auquel elle a souscrit, ou quand elle ne fait pas ce qu’elle devrait faire d’après ce code, elle commet un overt. L’overt est une violation d’un accord.

Les transgressions non révélées, non dites, d’un code moral auquel la personne est liée sont appelées retenues. Une retenue est un overt que la personne a commis et dont elle ne parle pas. Elle pense que s’il était révélé, cela la mettrait en danger. Toute retenue vient après un overt. Donc, un overt est quelque chose qui a été fait, et une retenue est un overt que la personne retient par rapport à un autre ou aux autres.

Comment la Scientologie peut-elle m'aider...?
Quand une personne s’engage
à respecter un certain code moral...

Comment la Scientologie peut-elle m'aider...?
...mais ensuite l’enfreint, elle
commet ce qu’on appelle un « overt ».

Comment la Scientologie peut-elle m'aider...?
Quand une personne évite de parler d’une chose
qu’elle a faite par crainte des conséquences,
la personne a ce qu’on appelle une « retenue ».

Seule la personne elle-même peut se couper d’un groupe, et le seul mécanisme qui lui permette de le faire est celui de la retenue. Elle retient les transgressions qu’elle a commises à l’encontre du code moral de son groupe, vis-à-vis des autres membres du groupe, et de ce fait elle s’individualise (se coupe) du reste du groupe, et le groupe, donc, se désintègre.

Les problèmes sociaux de l’homme sont principalement le produit composite de ses difficultés personnelles. L’approche qui donne des résultats est celle qui consiste à aider l’individu à résoudre ses propres difficultés pour son amélioration personnelle et celle de la société dont il fait partie.


Codes moraux
Justification
Départs soudains
L’enchaînement Overt-Motivateur
Vous pouvez avoir raison
Lectures et études complémentaires


| Précédent | Sommaire | Suite |


Comment la Scientologie peut-elle m'aider...? Sites concernant la Scientologie Livres de Scientologie Test de Personnalité Plus sur la Scientologie


| Glossaire de termes de Scientologie | Librairie | Home |
| Cours Gratuits en Ligne | Les Services d’introduction |
| Sites concernant la Scientologie | Plus sur la Scientologie |

© 1996-2011 Église de Scientologie Internationale. Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques de fabrique et les marques de service de la Scientologie